Menu
 
Blog

Des chouettes au service de la biodiversité.

Des chouettes au service de la biodiversité.

Les vignerons de Buzet sont en pointe en matière de développement durable, et militent pour une agriculture raisonnée. Ils sont ainsi devenus les meilleurs amis de la chevèche.
Récents lauréats du concours national « Mécénat d’entreprise pour l’environnement et le développement durable, catégorie biodiversité» pour la restauration de la chevêche d’Athéna sur le domaine de Gueyze, les vignerons poursuivent les actions pour une agriculture raisonnée. Le jeudi 8 août, sur le domaine en partenariat avec la Sépanlog et le foyer du Mont-Clair, un lâcher de jeunes chevêches avait lieu. En présence de David Bidegaray, responsable marketing, de Christelle Lardé, chargée de communication, Sébastien Labail, responsable vigne, et Alain Dal Molin, secrétaire général de la Sépanlog, ont commenté le pourquoi de ce deuxième lâcher. La chouette chevêche est en voie de disparition et fait l’objet d’un plan national de sauvetage. La première réintroduction, l’an dernier, ayant donné des résultats, on récidive cette saison par l’apport de deux nouveaux couples sur le domaine. Cette action s’inscrit dans un champ plus vaste de retour à la nature. Des nichoirs à passereaux et chauve-souris ont déjà trouvé occupants et l’enherbement programmé des rangées de vigne favorise le retour d’une avifaune et d’une flore qui à terme permettront la diminution du nombre d’intrants nécessaires à l’état sanitaire du vignoble.

Des nichoirs visibles
Une partie des nichoirs est visible lors des visites commentées que Georges Lot, géographe, et Stéphane Camaroque,viticulteur , organisent les mardi et mercredi sur les domaines de Gueyze et Liot à la découverte du patrimoine local. La promenade se termine par un apéritif, verre de Buzet à la main en accompagnement de quelques produits bios du terroir. Les réservations sont obligatoires au n° de téléphone suivant : 05 53 84 17 16.
Un projet est en attente d’agrément par l’administration sur le domaine : la création d’une station de sauvegarde de la tulipe d’Agen dite tulipa agensis ou œil de soleil. Cette espèce endémique, elle aussi, est en voie de disparition ainsi que la tulipe précoce et la tulipe sylvestre. Pourquoi pas aussi sauvegarder les célèbres et délicieux poireaux de vigne si chers à nos parents ?
Guy Hospital
La dépêche.fr

  • Share on Facebook
  • Tweet
  • Share on Google+
  • Pin it
Ajouter un commentaire

Connectez-vous pour pouvoir poster un commentaire

Notre site internet utilise des cookies de personnalisation et de mesure d'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site (en faisant défiler cette page, en continuant votre visite, ou en fermant cette bannière), vous consentez à notre utilisation de cookies. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies et sur la gestion de vos paramètres de confidentialité, cliquez ici.

Les dégustations de vins
avec les Vignerons de buzet
Découvrez et apprenez à apprécier
les dégustations de vins avec notre livret de dégustation.